Le guide du parquet chauffant

Le plancher chauffant est défini comme étant un moyen de chauffage des bâtiments à très basse température. Il est de plus en plus plébiscité par les constructeurs car ce mode de chauffage a bien des avantages. Il permet en effet de chauffer une pièce de manière optimale. On distingue tout de même quelques critères à respecter en ce qui concerne le choix des matériaux et l’installation du système. Suivez le guide, nous faisons le point !

Plancher chauffant, comprendre le fonctionnement ?

Le plancher chauffant est une innovation en matière de confort thermique. Le fonctionnement est relativement simple : un réseau de tuyaux de chauffage et posé sur un isolant et ensuite sur une dalle de béton. Cette dernière est recouverte d’une chape de béton qui aura pour rôle de diffuser une chaleur homogène et constante.

Le plancher chauffant est compatible avec tous les générateurs de chaleur fonctionnant avec un réseau de chauffage central. Cependant les générateurs qui se combinent parfaitement avec ce type d’émetteur sont la chaudière à condensation et les pompes à chaleur air-eau et géothermique. Elles sont largement recommandées puisqu’elles fonctionnent à basse température et le rendement est bien meilleur en comparaison à un système classique, éventuellement complété par des chauffage d’appoints. A ce titre, découvrez quel chauffage d’appoint choisir pour votre maison.

Les avantages du parquet chauffant

Le plancher chauffant est de plus en plus prisé lors de la construction d’une nouvelle habitation car il présente un certain nombre d’avantages :

  • Le confort : L’avantage important d’un plancher chauffant à basse température est de diffuser une chaleur douce, homogène, repartie dans toutes les pièces chauffées dont la température est régulière.
  • Le bien-être : Actuellement, il n’existe plus d’inconfort du point de vue de la circulation sanguine comme sur les planchers chauffants des années 1960 (tuyauteries en cuivre très espacées avec une température d’eau élevée), car la température de surface n’excède pas 28 ° alors que la température épidermique de vos pieds est de 31 °.
  • Les économies : L’eau qui circule dans le plancher n’est chauffée initialement qu’à 40 ° et demande moins d’énergie que dans des systèmes traditionnels, de plus lorsque vous chauffez une pièce à 19 °, vous avez la même sensation de confort qu’une installation classique à radiateurs à eau chaude.
  • L’adaptabilité : Le plancher chauffant à eau chaude peut s’adapter à toute forme d’énergie de chauffage (électricité, fioul domestique, granulés de bois, gaz naturel, gaz propane, pompe à chaleur électrique, pompe à chaleur à gaz, pile à combustible, solaire, etc).

Les inconvénients de ce type de chauffage

Même si les avantages sont nombreux, ce type de chauffage présente cependant quelques inconvénients. Citons par exemple :

  • Les revêtements de sols ne sont pas toujours compatibles avec ce genre de chauffage intérieur : la moquette, certains types de parquets par exemple.
  • Ce système de chauffage rehausse le plancher de quelques centimètres (entre 6 et 15 centimètres) ce qui peut engendrer des problèmes de niveaux dans le cas d’une restauration (ouverture de portes par exemple). Il est nécessaire d’opter pour une régulation pièce par pièce si l’on veut opter pour des réglages de différentes températures dans les différents locaux de l’habitation
  • Le prix du chauffage par le sol reste aujourd’hui l’argument le plus dissuasif, surtout pour les particuliers. Les travaux de dimensionnement et de pause doivent être réalisés par des professionnels sérieux et compétents.

Les avantages sont donc nombreux et incitent à la réflexion lorsqu’il s’agit de faire des économies tout en améliorant son confort de vie. Cependant ce type de chauffage ne peut pas convenir à toutes les habitations et nécessite un budget conséquent pour l’installation.

Pour aller plus loin dans votre réflexion, lisez cet article pour vous aider à choisir votre chauffage.

Les différents types de parquet chauffant

Le plancher chauffant est un système de chauffage par le sol qui existe depuis les années 60’. Plus de cinquante ans après l’élaboration des premiers modèles et une réglementation française limitant la température de surface du sol à 28°C en 1978, les sols chauffants ont beaucoup évolué, en termes de fabrication, de ressenti et surtout de rendement. On distingue donc deux types de chauffage au sol :

Le plancher chauffant hydraulique

Les planchers chauffants hydrauliques sont de plus en plus utilisés dans les foyers : découvrez le fonctionnement de ce type d’installation. Un plancher chauffant hydraulique est composé d’un réseau de tubes en forme de serpentins, dans lesquels circule l’eau chaude à basse température. Ces boucles de tuyaux de chauffage, posées au sol de la pièce à chauffer, sont installées sur un isolant et recouvertes d’une chape humide ou sèche.

La température de départ transmise par le générateur de chaleur au plancher chauffant hydraulique ne dépasse généralement pas 45°C. La réglementation impose une limite à 50°C, ainsi qu’une sécurité à 65°C qui stoppe l’envoi de chaleur. La température du sol n’excède jamais 28°C, quelle que soit la température ambiante demandée. Les problèmes de jambes lourdes appartiennent à une autre époque ! L’émetteur de chaleur doit être calculé pour obtenir les débits prévus et un delta de température de 4 à 7°C entre l’eau qui part dans les boucles et celle qui en revient après avoir cédé sa chaleur.

Le plancher chauffant électrique

Contrairement aux radiateurs électriques qui chauffent l’air ambiant, le plancher chauffant électrique crée des échanges thermiques entre le sol et les objets présents dans la pièce. La chaleur est propagée ainsi. Le système de chauffage est très proche du revêtement de sol, ce qui permet de chauffer rapidement une pièce. Pour ne pas entraver la propagation de la chaleur, les revêtements de sol épais sont à éviter.

Un plancher chauffant électrique est totalement invisible et permet de profiter de toute la surface d’une pièce. Les planchers chauffants sont particulièrement indiqués aux personnes souffrant d’allergies respiratoires car l’air ambiant n’est pas brassé. La chaleur produite est douce et homogène.

Quel système de plancher chauffant choisir ?

L’avantage non-négligeable de cette solution de chauffage est son invisibilité. De plus, comme vous n’avez plus besoin de radiateurs muraux, vous bénéficiez d’un gain de place évident. Une vraie liberté pour aménager son chez-soi ! Enfin, il existe des planchers chauffant rafraîchissant qui ne sont autre que des modèles réversibles vous offrant la climatisation en saison estivale.

Dans le cas d’une construction neuve, le plancher chauffant est la solution la plus adaptée. En effet, elle sera plus simple à installer que dans le cadre d’une rénovation ou vous devrez prévoir de raboter les portes de vos pièces par exemple. Aussi, le modèle de chauffage au sol électrique dit à accumulation est parfait pour les climats rigoureux et permet de ne pas affoler le compteur électrique en accumulant la chaleur la nuit, quand le prix de l’électricité est le plus attractif.

Enfin, le prix est plus économique à l’achat, il ne nécessite pas d’entretien mais le coût reste plus élevé à la consommation alors que le plancher chauffant à l’eau est plus cher lors de sa pose, qu’un entretien annuel est recommandé mais le prix de l’énergie est plus faible, ce qui le rend rentable sur le long terme. C’est aussi la meilleure solution en cas de construction neuve. Enfin, utilisant une énergie renouvelable, le chauffage au sol hydraulique est plus écologique.

Comment installer un plancher chauffant ?

Il est plus judicieux de faire faire ce genre d’installation par un professionnel car cela nécessite une bonne connaissance dans les domaines d’électricité et de plomberie.

L’étude du logement et la préparation

Avant d’acheter un système de plancher chauffant électrique, il faut déterminer son dimensionnement.

Pour faire un devis, un chauffagiste réalisera une étude thermique de votre habitation pour procéder au calcul du dimensionnement, ou puissance thermique, et fournir un plan de calepinage.
Pour cela, il prendra en compte plusieurs critères : la température extérieure moyenne en hiver, la température en été, la température du sol (superficielle), la consommation d’énergie de l’habitation et les déperditions thermiques.

Avant toute installation, des étapes préalables sont à prévoir. Le sol sur lequel sera installé votre système de plancher chauffant doit être lisse, si ce n’est pas le cas, il nécessitera des travaux de mise en forme pour accueillir votre plancher chauffant.

L’installation du plancher chauffant

Cette étape doit être effectuée par un professionnel pour plusieurs raisons :

  • Dans le cas d’un plancher hydraulique, l’installation par un professionnel permettra de pouvoir bénéficier des aides pour les travaux de rénovation énergétique.
  • Le professionnel pourra raccorder le chauffage et ou compléter l’installation pour bénéficier d’un ballon d’eau chaude par exemple.

L’entretien

L’entretien du plancher chauffant électrique est quasi inexistant, le système étant très sûr. Les câbles chauffants, déroulés d’un seul tenant, sont protégés par leur gaine isolante et l’épaisseur du recouvrement.

Dans le cadre de l’entretien du plancher chauffant à eau, la pompe à chaleur doit être révisée au moins une fois par an. et le système de chauffage doit faire l’objet d’un entretien tous les 3 ans.